Echange de timbres et philatélie

Bas de page

Avatar de Dermoo
  • Dermoo
  • 434 messages

J'ai plusieurs timbres du Mexique qui réagissent à la détection de la phosphorescence et de la fluorescence.
C'est un domaine que je ne maîtrise pas du tout.
Est-ce que c'est possible ? Est-ce que c'est vrai dans un sens et pas dans l'autre.
Toute explication me permettant d'être moins bête sera la bienvenue.
Merci d'avance.

Par Dermoo le 21/04/2020 à 18h22:25

Avatar de FLASH
  • FLASH
  • 1607 messages

@dermoo c'est simple pour la phosphorescence il faut frotter le timbre avec un oignon jusqu'a pleurer et pour la fluorescence c'est le meme principe avec une echalote n'importe quoi non =)) =)) =))

Par FLASH le 21/04/2020 à 19h44:50

Avatar de Dermoo
  • Dermoo
  • 434 messages

Ouais ! N'importe quoi ! X_X
Bonne soirée.

Par Dermoo le 21/04/2020 à 20h02:06

Avatar de philagest2
  • philagest2
  • 142 messages

Bonsoir Dermoo,

Selon la définition de la phosphorescence, je pense que si vous le soumettez à une source lumineuse, le timbre (ou plutôt) son papier devrait rester visible dans le noir quelques instants.
Alors que la fluorescence la "luminosité" du papier disparaîtrait aussitôt.

Pour schématiser mon exemple :
Il existe des peluches pour enfant ou les aiguilles de certaines montres qui se voient dans le noir après avoir éteint la lumière. Il s'agit de phosphorescence.

Ce site (https://lehollandaisvolant.net/?d=2011/06/24/15/18/34-la-difference-entre-phosphorescence-et-fluorescence) donne des explications plus scientifiques de la chose. Je pense qu'elle doivent également s'appliquer à la philatélie. Tout du moins sur le principe.

Je laisse néanmoins les scientifiques du site qui seront beaucoup plus calés que moi compléter ou rectifier mon propos.

Bonne soirée.

Par philagest2 le 21/04/2020 à 22h26:44

Avatar de Dermoo
  • Dermoo
  • 434 messages

En fait, je sais ce qu'est la fluorescence et la phosphorescence mais c'est tout.
Et ma question est plutôt :
- Est-ce qu'un papier fluorescent est aussi phosphorescent ?
Je me dit que si un papier réagit on ondes longues, ce serai normal qu'il réagisse aux ondes courtes. Ce qui ne serait pas vrai pour l'inverse et qu'un papier pourrait être seulement phosphorescent.
Qui peut m'éclairer sur ce sujet ?

Par Dermoo le 22/04/2020 à 11h53:08

Avatar de sebphila
  • sebphila
  • 673 messages

Les ondes courtes sont plus énergétiques que les ondes longues d'une part, et d'autre part, chaque substance va réagir spécifiquement à une ou plusieurs longueurs d'ondes. Cela vient des atomes qui le composent, des liaisons entre eux et du placement des atomes les uns par rapport aux autres.
Pour utiliser une image, c'est un peu comme une serrure : ce n'est pas la taille de la clé qui compte mais bien que la clé soit adaptée à la serrure.
Les catalogues mélangent souvent les deux types de réaction, c'est pourquoi je préfère souvent indiquer la couleur vue sous des UV longs : le rendu peut être blanc, bleu bleuté, jaune avec tout une gamme de couleur.
Théoriquement si l'émission luminueuse persiste après l'extinction de la source UV, c'est de la phosphorescence. Le souci est que la luminescence est souvent très faible pour la voir après l'extinction. Et en plus très fugasse. Je n'ai que l'exemple des timbres britanniques et ça dure souvent moins de 2 ou 3 secondes pour les phosphorescences les plus longues.Et il faut dans ce cas des UV courts.

Par sebphila le 22/04/2020 à 16h59:45

Avatar de Dermoo
  • Dermoo
  • 434 messages

Merci sebphila pour vos explications.

Par Dermoo le 22/04/2020 à 17h09:57

Retour sur la liste des sujets

Vous devez être connecté pour participer au forum