Echange de timbres et philatélie

Bas de page

Avatar de Rastapopoulos
  • Rastapopoulos
  • 41 messages

Chouettes émissions pour les collectionneurs sur l'aviation !

Par Rastapopoulos le 22/07/2020 à 16h05:57

Avatar de DimitriG
  • DimitriG
  • 141 messages

Oui, d'une manière générale, on trouve assez régulièrement des émissions sur les thématiques populaires, j'imagine que ça doit être celles qui se vendent le mieux.

Il s'agit du sixième bloc-feuillet de ce type après ceux consacrés à Mikoyan en 2005, à Antonov et à Yakovlev en 2006, à Tupolev en 2013 et à Iliouchine en 2019.

Par DimitriG le 22/07/2020 à 22h22:20

Avatar de Rastapopoulos
  • Rastapopoulos
  • 41 messages

D'accord. Et une émission est-elle prévue pour célébrer le 75e anniversaire de la fin de la Grande Guerre patriotique ?

Par Rastapopoulos le 22/07/2020 à 23h35:10

Avatar de DimitriG
  • DimitriG
  • 141 messages

Ah oui, j'ai commencé ce fil en juin, on a donc raté le mois de mai.
À l'occasion des 75 ans de la victoire était sorti ce bloc:



Sur le bord du bloc, on retrouve les bas-reliefs des précédents timbres de la série "Le chemin de la victoire" émis entre 2016 et 2020, et sur le timbre est représentée la Cathédrale principale des forces armées russes, dédiée au 75ème anniversaire de la victoire.
Car oui, pour fêter les 75 ans de la victoire, Poutine a tout simplement fait construire une cathédrale. Le beffroi est de 75 mètres de haut, pour le 75 ans, et la hauteur du petit dôme de 14,18 mètres, pour les 1418 jours et nuits d'hostilité qu'a duré la Grande Guerre patriotique. Débutée en 2018, sa construction s'est achevée le 9 mai dernier, Jour de la Victoire. J'admire la précision et le respect des délais, même alors que le pays était à l'arrêt en raison de la pandémie.

Par DimitriG le 23/07/2020 à 11h53:33

Avatar de DimitriG
  • DimitriG
  • 141 messages

Septième série d’usage courant - Nouvelle valeur



Date d’émission : 27 juillet 2020
Valeur faciale : 200 roubles
Taille : 25x34
Tirage : 600 000

Une seizième valeur vient s’ajouter à cette septième série d’usage courant, celle de 200 roubles. Enfin ! Ça devenait nécessaire. Un envoi suivi international dépasse les 200 roubles. Il fallait donc jusqu’à présent composer avec les valeurs inférieures, or vu la taille des timbres, c’était parfois difficile d’avoir la place de les coller sur l’enveloppe.
Les autres valeurs de la série sont : 50 kopecks ; 1 rouble ; 1,50 ; 2 ; 2,50 ; 3 ; 4 ; 5 ; 6 ; 10 ; 23 ; 25 ; 50 ; 54 et 100 roubles.

Comme tous les timbres de cette série, il est autocollant et présente un système de protection contre la contrefaçon sans précédent en Russie (microtexte, peinture spéciale, encoche, fibres phosphorescentes). À la sortie des premières valeurs de cette série, le site de la poste l’annonçait comme équivalent au système de protection des billets de banque.
Le voici sous UV :



L’aigle à deux tête au centre du timbre est l’emblème de la poste fédérale :



On le retrouve sur le cachet premier jour :

Par DimitriG le 27/07/2020 à 21h38:16

Avatar de DimitriG
  • DimitriG
  • 141 messages

150ème anniversaire de la naissance d’Arkadi Rylov



Date d’émission : 28 juillet 2020
Valeur faciale : 150 roubles
Taille : 50x37 (timbre), 110x78 (bloc)
Tirage : 30 000

Arkadi Rylov (1870-1939) était un peintre russe. Il a étudié à l’académie nationale d’art et d’industrie Stiglietz de Saint-Pétersbourg, de 1888 à 1891, puis chez Constantin Kryjitski. Il étudia ensuite à l’Académie impériale des Beaux-Arts sous la direction d’Arkhip Kouïndjin, de 1894 à 1897. Il participe à la création de l’association d’artistes russes Mir iksousstva, et devient membre de l’Académie de peinture en 1915 puis professeur en 1918. En 1935, il est nommé artiste émérite de la RSFSR.

Le tableau reproduit sur le timbre est Le bruit de la nature (1904). Sur la partie décorative du bloc, il s’agit d’un autoportrait des années 30.

Du temps de l’URSS, un autre de ses tableaux les plus célèbres, Dans l’azur bleu, avait déjà fait l’objet d’un bloc en 1972 :


Plus récemment, c’est sur une carte postale que l’on a pu retrouver sa peinture, sortie à l’occasion du timbre dédié à un autre personnage qui fêtait également ses 150 ans cette année, pour servir de carte maximum :

Par DimitriG le 28/07/2020 à 16h46:52

Avatar de DimitriG
  • DimitriG
  • 141 messages

Déclaration sur l'octroi de l'indépendance aux pays et peuples coloniaux






Date d’émission : 31 juillet 2020
Valeur faciale : 54 roubles
Taille : 50x50
Tirage : 96 000 (16 000 feuilles)

La déclaration sur l'octroi de l'indépendance aux pays et peuples coloniaux, à l’initiative de l’URSS, a été adoptée le 14 décembre 1960, lors de la 15ème Assemblée générale de l’ONU. Elle proclame la nécessité de mettre fin au colonialisme et à toutes les pratiques ségrégationnistes et discriminatoires qui y sont rattachées. Elle réaffirme également le droit inaliénable à la pleine indépendance et à la liberté de tous les pays coloniaux et autres territoires non autonomes L’adoption de cette résolution a favorisé la consolidation des bases politiques et juridiques internationales des mouvements de libération nationale. De nombreuses décisions de l’ONU ultérieures à 1960 furent basées sur ces dispositions.

Par DimitriG le 31/07/2020 à 07h49:08

Avatar de Nessie
  • Nessie
  • 120 messages

Grand merci Dimitri ! Je souhaite commencer ce vaste pays et grâce à vos nouveautés ainsi que les explications qui les accompagnent, ma motivation est encore plus grande. MERCI

Par Nessie le 31/07/2020 à 09h34:12

Avatar de DimitriG
  • DimitriG
  • 141 messages

Merci Nessie pour vos encouragements, je ne peux que vous soutenir dans votre souhait de collectionner la Russie. Le principal reproche que je ferais aux émissions russes, c'est que les timbres sont souvent trop grands. Ils prennent donc de la place, et dans les albums, et sur les enveloppes. Mais je crois que c'est commun à beaucoup pays ces derniers temps, d'émettre des timbres de plus en plus grands...

C'est parti pour les timbres du mois d'août. Sept émisions au programme. Voici la première:

Le 300ème anniversaire de la victoire de la flotte russe lors de la bataille de Grengam



Date d’émission : 7 août 2020
Valeur faciale : 100 roubles
Taille : 50x37 (bloc 80x60)
Tirage : 30 000

La bataille de Grengam est la dernière grande bataille navale de la grande guerre du Nord. Cette guerre, qui a duré de 1700 à 1721, a vu s’opposer à l’Empire suédois une coalition menée par Pierre le Grand. C’est notament au cours de cette guerre, en 1703, que Pierre Ier s’empare de la forteresse suédoise de Nyenskans, d’où il fera bâtir sa nouvelle capitale, Saint-Pétersbourg, pour consolider les positions russes sur la Baltique.
La bataille de Grengam s’est déroulée le 27 juillet 1720 (le 7 août de notre calendrier) sur la mer Baltique. En juillet, la flotte russe, composée de 61 galères et 29 navires, sous le commandement du knèze Mikhaïl Golitsyne, s’approche des îles d’Åland, mais au moment de rencontrer la formation suédoise de quatre frégates du vice-amiral Carl Georg Siöblad, une tempête l’oblige à mouiller au large de l’île de Grengam. Le 27 juillet, le temps s’étant amélioré, les navires russes commencent à quitter leur mouillage. Les Suédois, considérant cette manœuvre pour une retraite, prennent la flotte russe en chasse dans le but de la détruire au niveau du détroit de Flisesund. Or les eaux peu profondes du détroit ont fait perdre aux Suédois l’avantage de la vitesse et ont été profitable à la manœuvrabilité des galères russes dans ce type d’environnement. Golitsyne fit donc faire demi-tour à sa flotte pour aborder les navires suédois. L’Empire suédois perd ses quatre frégates, mais causant à la flotte russe des dégâts tels qu’il revendique l’issue de cette bataille comme une victoire suédoise. Quoi qu’il en soit, cette bataille marqua la fin de la domination suédoise dans la Baltique et les débuts de celle de la Russie.
La grande guerre du Nord prendra effectivement fin en 1721 avec la capitulation suédoise et la signature du Traité de Nystad.

Pour illustrer cette bataille, le bloc reproduit le tableau « La bataille de Grengam du 27 juillet 1720 », de 1866, du peintre Alekseï Bogolioubov (1824-1896).

Par DimitriG le 07/08/2020 à 12h19:16

Avatar de DimitriG
  • DimitriG
  • 141 messages

XXVème festival international Bike-Show, « la chute de Babylone ».



Date d’émission : 8 août 2020
Valeur faciale : 48 roubles
Taille : 37x37
Tirage : 117 000 (13 000 feuilles)

Le Bike-Show international est le plus grand événement du monde de la moto russe. Il est organisé par le club de motards « Les Loups de la nuit ». (Il s’agit d’un club proche du pouvoir russe qui a pris une certaine importance politique ces dernières années.)
Cette année, l’événement, intitulé "La chute de Babylone", a lieu les 8 et 9 août 2020, à Sébastopol, et est dédié au 75ème anniversaire de la Victoire de la Grande Guerre patriotique (1941-1845). Le programme comprend notamment un spectacle de cascades pyrotechnique et musical.

Voici quelques vignettes illustrant davantage l’événement :

Par DimitriG le 08/08/2020 à 09h45:46

Avatar de DimitriG
  • DimitriG
  • 141 messages

Opération offensive stratégique en Mandchourie





Date d’émission : 11 août 2020
Valeur faciale : 60 roubles
Taille : 65x32,5
Tirage : 133 000 (19 000 feuilles)

L’opération offensive stratégique en Mandchourie (9 août - 2 septembre 1945) est la dernière offensive de la Seconde Guerre mondiale, menée par les forces armées de l’URSS et l’armée révolutionnaire populaire de Mongolie. Cette opération a abouti à la libération des territoires de Chines de de Corée occupés par l’envahisseur japonais, à la reddition du Japon et au transfert des îles Kouriles et du sud de Sakhaline à l’URSS.

Il s’agit du dernier timbre de la série "Le chemin de la victoire". Débutée en juillet 2016, elle comprend donc 22 timbres au total, chacun sur une opérations différente.

Par DimitriG le 15/08/2020 à 13h47:04

Avatar de FLASH
  • FLASH
  • 1622 messages

Magnifique timbres Russe, ma fille a été à Moscou, il y a quelques mois et elle m’a rapporté des superbes blocs présents sur ce post.
Une amie Russe ma donnée sa collection complète de Russie pour mieux garnir ce pays en ayant déjà énormément et trouvant ses timbres parmi les plus beaux d’Europe !

Par FLASH le 17/08/2020 à 00h10:52

Avatar de Rastapopoulos
  • Rastapopoulos
  • 41 messages

FLASH, veinard !

Par Rastapopoulos le 17/08/2020 à 15h22:49

Avatar de FLASH
  • FLASH
  • 1622 messages

Za zdorovie!

Par FLASH le 17/08/2020 à 18h59:29

Avatar de DimitriG
  • DimitriG
  • 141 messages

En effet, ça doit toujours être agréable de recevoir une collection complète.

Nouvelle émission du jour:

Société russe de géographie



Date d’émission : 18 août 2020
Valeur faciale : 200 roubles
Taille : diamètre 33 (bloc 99)
Tirage : 35 000

La Société russe de géographie a été fondée sur ordre de l’empereur Nicolas Ier le 18 août 1845 à Saint-Pétersbourg. L’idée de la création de cette société revient à l’amiral Friedrich von Lütke.
(Lui : )
Sa mission principale était d’ « attirer toutes les meilleures forces de Russie vers l’étude du territoire et de ses habitants ».
Au fur et à mesure des époques, la société russe de géographie a été dirigée par des représentants de la Maison impériale des Romanov, des voyageurs célèbres, des chercheurs et des hommes d’État. Depuis 2009, elle est dirigée par le Ministre de la défense, Sergueï Choïgou.
La Société russe de géographie a contribué, entre autres, à l’étude de la partie européenne de la Russie, de l’Oural, de la Sibérie, de l’Extrême-Orient, de l’Asie centrale, du Caucase, de l’Iran, de l’Inde, de la Nouvelle-Guinée et des territoire polaires.
Aujourd’hui, la société compte plus de 22 000 membres en Russie et à l’étranger. Les expéditions scientifiques, l’éducation, la protection de la nature, la publication de livres et le travail avec les jeunes constituent désormais ses principales activités.
Le 18 août, jour anniversaire de la création de la société, sera à partir de cette année, 2020, une fête professionnelle officielle de Russie, le jour des géographes (en Russie il y a des fêtes professionnelles pour presque tous les métiers). Cette fête permettra de rendre hommage aux géographes, mais aussi à toutes les personnes exerçant une profession connexe contribuant à la vulgarisation de la géographie en Russie et à l’étranger.
Le timbre représente l’emblème du 175ème anniversaire de la Société russe de géographie. La marge du bloc est illustrée avec une carte du monde et des images représentant les principales découvertes géographiques.

Par DimitriG le 18/08/2020 à 09h52:49

Avatar de FLASH
  • FLASH
  • 1622 messages

Je me suis mal exprimé, c’était toute sa collection et pas les timbres de Russie au complet malheureusement !!!!
Merci Dimitri pour ton post très intéressant

Par FLASH le 18/08/2020 à 10h06:48

Avatar de DimitriG
  • DimitriG
  • 141 messages

En principe je ne présente ici que les nouveautés au fur et à mesure des émissions, mais je viens de tomber sur un article qui m'a fait rire et dont je voulais partager la teneur avec vous.
Pour celà, je dois revenir sur le premier timbre sorti en 2020.

Programme Europa - Les anciennes voies postales



Date d’émission : 15 janvier 2020
Valeur faciale : 53 roubles
Taille : 32,5x65
Tirage : 216 000 (27 000 feuilles)

Ceux qui collectionnent les timbres Europa ont surement déjà vu ce timbre.
Durant quatre mois, rien à dire, or voici qu'en avril c'est au tour de la Pologne de sortir son timbre Europa:



Il n'en fallait pas plus à la Russie pour accuser la Pologne de plagiat.

Alors à votre avis, plagiat ou simple similitude fortuite ?

Par DimitriG le 19/08/2020 à 11h29:53

Avatar de iluna
  • iluna
  • 67 messages

Le thème Europa de cette année 2020 est : les anciennes routes postales, cela semble donc normal d'avoir des timbres similaires, l'un montrant celles de Russie, et l'autre celles de la Pologne.

Par iluna le 19/08/2020 à 11h38:23

Avatar de FLASH
  • FLASH
  • 1622 messages

@dimitri, l’idée est la même mais en philatélie beaucoup de timbres ont les mêmes sujets...

Par FLASH le 19/08/2020 à 11h40:28

Avatar de DimitriG
  • DimitriG
  • 141 messages

Effectivement, à partir du moment où il y a un thème donné, on risque d'avoir des timbres similaires. Dans l'article, il était mis en avant que le choix du format n'était pas anodin, ce qui prouvait bien là le plagiat. Que ce format était cohérent pour une voie postale reliant Moscou à Arkhangelsk, en raison de la géographie, mais pas pour le chemin de Cracovie à Gdansk, que de toute façon, cette voie postale polonaise était bien moins difficile que celle de Russie, et donc que le timbre polonais n'avait rien de légitime. Compte tenu des relations qu'entretiennent la Pologne et la Russie, la lecture de cette petite démonstration m'avait bien amusée.

Par DimitriG le 19/08/2020 à 18h22:39

Avatar de DimitriG
  • DimitriG
  • 141 messages

100 ans de production nationale de chars.



Date d’émission : 20 août 2020
Valeur faciale : 23 roubles
Taille : 50x37
Tirage : 112 000 (14 000 feuilles pour chaque timbre) + 25 0000 petites feuilles avec trois fois chaque timbre.

L’histoire de la construction de chars en Russie a commencé dans les années 1920-1921, lorsqu’à l’usine Krasnoïe Sormovo de Nijni Novgorod, à partir de chars français Renault capturés, une première copie a été développée. Au début des années 30, les premiers centres de construction de chars soviétiques ont été créés à Moscou, à Kharkov et à Léningrad. Il était indispensable de pouvoir rapidement équiper l’armée avec de nouveaux chars à chenilles, légers, moyens et lourds. Après la Grande Guerre patriotique, de nouveaux modèles plus puissants, avec une protection plus fiable et une meilleurs maniabilité ont été développés. Aujourd’hui, la formation de chars reste la principale force de frappe terrestre de l’armée de la Fédération de Russie.






Le « Chasseur de liberté Camarade Lénine » est le premier char soviétique de la sérié « Renault-russe ». Il a été produit en 1920 par l’usine Krasnoïe Sormovo de Nijni Novgorod.






Le T-26 est un char soviétique produit entre 1931 et 1933 dans l’usine K.I. Vorochilov de Léningrad.






Le T-72 Ural a été produit en masse entre 1973 et 1990 par la société Uralvagonzavod.






Le T-14-Armata est un char de combat russe produit depuis 2014 et dont les tests militaires sont encore en cours.

Par DimitriG le 20/08/2020 à 12h25:15

Avatar de FLASH
  • FLASH
  • 1622 messages

Merci camarade Dimitri pour cette brillante explication sur le bloc chars

Par FLASH le 20/08/2020 à 13h40:17

Avatar de DimitriG
  • DimitriG
  • 141 messages

175ème anniversaire de la naissance du prince Lev Sergueïevitch Galitzine (1845-1915), fondateur de la vinification en Crimée.





Date d’émission : 24 août 2020
Valeur faciale : 50 roubles
Taille : 65x32,5
Tirage : 120 000 (15 000 feuilles)

Léon Galitzine est né le 24 août 1845 dans la province de Lublin du Royaume de Pologne de l’Empire russe. Il est diplômé de l’université de Paris en 1862. En 1878, il achète à un prince géorgien un terrain en Crimée, au pied des montagnes de Sokol, baptisé plus tard Novyï Svet (Nouveau monde). Sur une superficie de 20 hectares, Galitzine créé une pépinière où il cultive jusqu’à 500 cépages.
Au début des années 1890, il fut le premier en Russie à mettre en place une production industrielle de champagnes et autres vins mousseux de haute qualité. Le nom de Galitzine commence à se faire connaître, et en 1894 il créé la cave d’Abraou-Diourso (Kraï de Kasnodar) et le domaine de Massandra avec une cave creusée dans la montagne pour le vieillissement du vin.
En 1896, son champagne est servi lors du couronnement de Nicolas II. En 1900, il obtient le Grand Prix de l’Exposition universelle de Paris dont la médaille est représentée sur le timbre.

Par DimitriG le 24/08/2020 à 20h13:16

Avatar de FLASH
  • FLASH
  • 1622 messages

Champagne alors !

Par FLASH le 24/08/2020 à 22h58:20

Avatar de DimitriG
  • DimitriG
  • 141 messages

Et voici le dernier timbre pour ce mois d'août.

175ème anniversaire de la naissance d’Abaï Kounanbaïev





Date d’émission : 25 août 2020
Valeur faciale : 48 roubles
Taille : 42x30
Tirage : 126 000 (9 000 feuilles)

Abaï Kounanbaïev est un poète et compositeur kazakh. Il est né le 10 août 1845 dans l’oblast de Semipalatinsk (Kazakhstan-Oriental). Il est initié dès sa plus jeune enfance à la tradition orale, d’abord chez le mollah, puis à la médersa Ahmed-Riza. Parallèlement, il étudie dans une école russe et commence à écrire de la poésie vers la fin de ses études.
La vision du monde d’Abaï est influencée par les poètes orientaux tels que Ferdowsi, Mir Alicher Navoï, Nizami, Fuzouli et Ibn Sina, mais aussi par les œuvres classiques russes ainsi que par les œuvres européenne auxquelles il aura accès grâce à leur traduction en russe. Il traduira en kazakh entre autres Lermontov, Goethe, Byron, Pouchkine et Krylov.
Abaï Kounanbaïev enrichie la culture kazakh de nouvelles formes littéraires (satires, confessions) et de nouvelles idées, incluant ainsi la culture kazakh dans le monde de la grande culture des civilisations classiques. Il a également introduit les nouvelles formes de la versification de la poésie kazakh, l’octosyllabe et l’hexasyllabe.
Il a écrit plus de 170 poèmes et réalisé 56 traductions.

Par DimitriG le 25/08/2020 à 19h09:39

Avatar de DimitriG
  • DimitriG
  • 141 messages

150ème anniversaire de la naissance d’Alexandre Kouprine



Date d’émission : 7 septembre 2020
Valeur faciale : 100 roubles
Taille : bloc, 75x104 ; timbre (ovale), 35,7x49
Tirage : 25 000

Alexandre Ivanovitch Kouprine (1870-1938) est un écrivain russe. Il est né le 7 septembre 1870 à Narovtchat, dans l’oblast de Penza. Il étudie au corps des cadets, jusqu’en 1888, puis à l’école militaire Alexandre, à Moscou, jusqu’en 1890, avant de servir comme officier d’infanterie.
En 1889, il publie sa première nouvelle, Le dernier début, dans un journal satirique. Pendant ses quatre années de service sont également publiées ses nouvelles Clair-obscur, L’enquête et À la clarté de la lune. Après avoir quitté l’armée, Kouprine s’installe à Kiev puis voyage à travers la Russie pendant une langue période, accumulant de l’expérience qui va lui servir de matériel pour ses œuvres à venir. Au début des années 1900, il rencontre Tchekhov et Bounine et s’installe dans la capitale.
Parmi ses œuvres les plus célèbres, on trouve Le bracelet de grenats, La sorcière Oléssia, La fosse aux filles et Le duel. Il reçoit en 1909 le Prix Pouchkine.
En 1918, il part en exil et finit par s’installer à Paris en juillet 1920. Durant ses années d’exil, il publie encore quelques recueils, comme La roue du temps ainsi que des romans, comme le roman autobiographique Jounkera.
En marge du bloc figurent des citations de l’écrivain ainsi que des portraits de personnages du Bracelet de grenats.
À noter pour les amateurs de cinéma français qu’Alexandre Kouprine est le père de l’actrice Kissa Kouprine.

Par DimitriG le 08/09/2020 à 12h28:24

Avatar de DimitriG
  • DimitriG
  • 141 messages

75 ans de l’industrie nucléaire en Russie





Date d’émission : 8 septembre 2020
Valeur faciale : 54 roubles
Taille : 65x32,5
Tirage : 152 000 (19 000 feuilles)

L’histoire nucléaire russe a commencé le 20 août 1945 avec la création de la Première direction générale sous l’autorité du Conseil des commissaires du peuple d’URSS. Dès l’année suivante, pour la première fois en Europe et en Asie était réalisée, sous la direction d’Igor Kourtchatov, une réaction en chaîne auto-entretenue de fission d’uranium dans le réacteur F-1 à Moscou.
L’étape suivante fut la mise en marche, en Oural, du premier réacteur industriel A-1 pour la production de plutonium. En 1954 est mise en service la première centrale nucléaire civile au monde à Obninsk avec le réacteur AM-1 (Atom Mirny, « Atome pacifique »)
Aujourd’hui, la société d’État Rosatom opère dans des dizaines de pays à travers le monde.

Par DimitriG le 10/09/2020 à 22h43:49

Avatar de DimitriG
  • DimitriG
  • 141 messages

Le mémorial « Bougie de la mémoire », à Jérusalem



Date d’émission : 8 septembre 2020
Valeur faciale : 100 roubles
Taille : 26x58 (bloc : 80x77)
Tirage : 27 000

La bougie de la mémoire est l’un des plus grands monuments commémoratifs en l’honneur des défenseurs de Léningrad et de l’héroïsme des habitants lors du siège de la ville. Le monument est installé à Jérusalem et la cérémonie inaugurale a eu lieu de 23 janvier 2020.
Le monument se présente sous la forme d’un stèle de huit mètres de haut. À sa base se trouve une capsule avec de la terre du cimetière mémoriel de Piskarevskoïe, à Saint-Pétersbourg, où des centaines de milliers de victimes du siège sont enterrées.
La nuit, lorsque le mémorial est éclairé de l’intérieur, la stèle donne l’impression d’une bougie allumée.
Sur les marges du bloc, on trouve en fond des illustrations de Léningrad pendant le siège, en haut à gauche, les armoiries de Saint-Pétersbourg et de Jérusalem et en haut au centre un extrait de citation du monument.

Par DimitriG le 12/09/2020 à 08h15:28

Avatar de DimitriG
  • DimitriG
  • 141 messages

Vers les 100 ans du «Garage des Personnalités ». Voitures des premières personnalités de l’État



Date d’émission : 10 septembre 2020
Valeur faciale : 24 roubles chaque timbre
Taille : 42x30
Tirage : 98 000 (49 000 feuilles)

Le « Garage des Personnalités » ou GON (Garage à Usage Spécial) a été par décision du Conseil des commissaires du peuple le 5 janvier 1921. Pourquoi ne pas avoir attendu l’année prochaine pour sortir ces timbres, alors ? Aucune idée.
Le parc automobile de ce garage est composé à la fois de voiture nationales et étrangères. Aujourd’hui, le GON est une subdivision du Service fédéral de protection (FSO). Ses employés assurent la sécurité des déplacements du président de la fédération, du Premier ministre, des présidents des deux chambres de l’Assemblée fédérale (la douma et le conseil de la fédération) et des dirigeants étrangers en visite en Russie.




La ZIS-115, voiture personnelle de Joseph Staline entre 1950 et 1953.




La ZIL-111A, voiture personnelle de Nikita Kroutchtchev entre 1959 et 1963.




La ZIL-114, voiture personnelle de Leonid Brejnev entre 1967 et 1978.




L’Aurus Senat, principal véhicule officiel de Vladimir Poutine et de Mikhaïl Michoustine.

Bien qu’émis après le précédent bloc présenté, ces timbres portent des numéros (numérotation des catalogues russe) inférieurs. Je n’ai jamais compris pourquoi la numérotation ne suit pas l’ordre chronologique d’émission. C’est également comme ça dans les autres pays ?

Par DimitriG le 13/09/2020 à 08h42:45

Retour sur la liste des sujets

Vous devez être connecté pour participer au forum